Antonio Machado Caminante

 Voyageur, il n’y a pas de Chemin

 

 

Antonio Machado Caminante  Antonio Machado est né en 1875 à Séville.

Il est mort en exil, peu après son arrivée à Collioure, en 1939.

Sur ce chemin de Compostelle inversé, les armées franquistes chassaient les républicains espagnols hors de leur terre natale… Les poètes sont aussi, bien souvent, des prophètes, et parmi tant d’autres, ces vers en témoignent. Leur petite musique me tire les larmes dès que je me les récite et j’ai essayé, à ma façon, de les évoquer.

Je les ai gravés dans le calcaire gris d’une fresque qui emprunte son nom au titre du poème “Voyageur il n’y a pas de chemin” .

“Caminante, son tus huellas el camino, y nada más; caminante, no hay camino, se hace camino al andar. Al andar se hace camino, y al volver la vista atrás se ve la senda que nunca se ha de volver a pisar. Caminante no hay camino, sino estelas en la mar… Todo pasa y todo queda, pero lo nuestro es pasar, pasar haciendo caminos, caminos sobre la mar.”

Antonio MACHADO  Caminante (in: Proverbios y Cantares)

Et en voici une traduction, que les esthètes me pardonneront, j’espère!

Voyageur ce sont tes traces
qui forment le chemin,
et rien d’autre.
Voyageur, il n’y a pas de chemin,
le chemin, on le trace en marchant.
En marchant on trace des chemins,
et lorsque l’on regarde en arrière,
on aperçoit un sentier sur lequel jamais plus
on n’aura l’occasion de marcher.
Voyageur, il n’y a pas de chemin,
Juste des sillages,
Sur la mer.

… / …

Tout passe, et tout reste, mais à nous, il convient de passer,
de passer en traçant des routes,
des routes sur la mer.

 

Antonio Machado Caminante - Fresque

“Voyageur, il n’y a pas de Chemin” Fresque sur Panneau – 80cm x 80 cm (31,5x 31,5 inches) – collection privée © Hazlo – 2008

 

** Commentaires et retours sont les bienvenus. Veuillez utiliser le Formulaire de Contact. Merci!